logo-de-choulot-or-et-bleu-v3
logo-de-choulot-or-et-bleu-v3
dans-l-action
dans-l-action
dans-l-action

Le Programme

Candidate aux élections législatives les 12 et 19 juin prochains

Mon projet

Depuis de nombreuses années, la politique est déconnectée de nos réalités. Elle se fait désormais à l’aune des sondages et des cabinets d’experts.

Comme vous, je veux que soit rendue aux territoires de province, aux territoires ruraux, et à leurs habitants, la place qu’ils ont perdue.

Comme vous, je veux du bon sens, une simplification des normes et des procédures et une politique du terrain.

Comme vous, je veux du respect, de l’ordre et une politique de convictions.

Comme vous, je veux un avenir pour nos enfants et nos petits-enfants !

Mon Programme

Mon programme est un programme en faveur de nos territoires et de leurs habitants, un programme de DEFENSE DE LA RURALITE.

  • Parce que l’on doit vivre bien partout en France, et bien sûr dans notre département.
  • Parce que j’aime et je suis fière de nos villes et de nos villages.
  • Et parce qu’il faut se préparer à affronter les difficultés des prochaines années, au plan national et au plan local.

Pour cela, l’Etat ne doit pas s’éparpiller et se mêler de tout. Il doit se recentrer sur ses compétences et garantir à chaque citoyen ses droits, tout en définissant ses devoirs.

Revenons à l’essentiel et au bon sens !

Voici les priorités de mon programme sur des sujets qui nous concernent tous :

  • Le pouvoir d’achat
  • La santé
  • Le rééquilibrage des territoires
  • L’emploi et l’économie
  • La famille et la société
  • La sécurité

Pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat

En tenant compte de la politique européenne, sur laquelle il faut enfin peser, l’Etat devra protéger le pouvoir d’achat des Français pour ne laisser personne sur le bord du chemin. Il conviendra notamment de :

  • Combattre l’énergie chère avec la fin de la fixation du prix de l’électricité française en fonction du prix du marché européen. La France dispose d’un parc nucléaire de qualité et d’un vaisseau amiral, EDF, pour faire face efficacement à la crise énergétique. De plus, la suppression de la TVA sur les taxes pesant sur l’électricité, l’indexation automatique des indemnités kilométriques sur le prix des carburants et la suppression du plafond de 40 km entre le domicile et le travail viendront soulager tous les Français,
  • Réduire les impôts, la France étant championne du monde dans ce domaine, à commencer par la baisse des charges sociales sur le travail pour libérer le pouvoir d’achat des Français et la suppression de la redevance audiovisuelle,
  • Soutenir la jeunesse par la création d’une Banque nationale des jeunes pour les aider à financer leurs projets et leurs études, d’un « revenu jeune actif » pour les 18-25 ans engagés dans une formation d’un métier en tension, et la suppression de la surprime d’assurance pour les jeunes conducteurs.

Face à la dégradation de notre pouvoir d’achat, l’Etat n’a d’autres réponses à ce jour que de nous faire l’aumône. Il nous fait des chèques avec notre argent. Cette pratique aura des conséquences économiques et sociales dramatiques.  Le travail devrait payer et payer à son juste prix ! A ce titre, nous favoriserons au sein d’un groupe uni :

  • La hausse du salaire net de 10 % en 5 ans pour tous ceux qui gagnent moins de 2 800 € nets/mois,
  • La suppression des charges et impôts pour les heures travaillées au-delà de 35 heures et la possibilité de convertir les RTT en salaire, sans charge et sans limite,
  • Le développement de l’intéressement et de la participation pour les salariés,
  • La réforme du régime des retraites pour qu’aucune pension ne soit plus en dessous d’un SMIC net par mois pour une carrière complète, avec une défiscalisation des pensions alimentaires et un statut pour les bénévoles, avec un trimestre de retraite pour les dirigeants justifiant de 10 ans d’engagement dans une association sportive, culturelle ou caritative,
  • La lutte contre les fraudes fiscales et sociales.

Santé

Jeune médecin stressé

La santé est une priorité nationale, à plus forte raison dans notre département du Cher, sinistré par la désertification médicale. C’est un sujet que je connais bien du fait de mes fonctions et sur lequel je souhaite me battre. Des mesures fortes s’imposent :

  • Les docteurs en fin d’étude feront une dernière année dans les départements sous-dotés en médecins à compter de 2025,
  • la création de 25 000 postes de soignants supplémentaires à l’hôpital, dont nous favoriserons les évolutions de carrière,
  • Plus de souplesse et d’autonomie pour les hôpitaux grâce à un statut rénové,
  • L’élargissement de la contribution santé solidaire pour réduire le coût de la mutuelle des retraités.
Jeune médecin stressé

Rééquilibrage des Territoires

Rééquilibrage des territoires

Rééquilibrage des Territoires

Notre département souffre des conséquences de l’hypercentralisation du pouvoir : pas assez de moyens, un manque d’investissement sur les sujets nécessaires comme la mobilité, pas d’adaptation locale des politiques publiques, un manque notable de représentation. Le fossé Ville/Campagne ne cesse de se creuser et donne le sentiment d’une profonde injustice.

LA POLITIQUE DOIT REPARTIR DU TERRAIN ! 

Ensemble, nous travaillerons à :

  • Une grande réforme de décentralisation pour donner plus de pouvoirs et de moyens aux collectivités locales,
  • Au lancement d’un grand plan d’infrastructure pour désenclaver les territoires en matière de mobilité.

La démocratie est menacée quand les institutions sont affaiblies. Je veux rétablir la confiance.

Economie / Emploi

Emploi et économie

Artisans, agriculteurs, chefs d’entreprise, vous créez de la richesse et devez être soutenus et encouragés.

Salariés, vous êtes indispensables à chaque activité, la valeur de votre travail et de vos compétences doit être reconnue.

Réconcilions la France et le travail !

SALAIRES

Je soutiendrai :

  • La liberté de négocier le temps de travail pour sortir des 35 heures,
  • La simplification des normes, des procédures et des autorisations et la suppression des organismes publics inutiles ou qui font doublon,
  • 10 milliards de baisse des impôts de production.

EMPLOI

  • Repenser l’organisation des formations, leur adaptation au marché du travail et les conditions à l’entrée,
  • Valorisation financière du travail et incitation à la reprise d’activité.

AGRICULTURE

  • Les agriculteurs bénéficieront de la loi sur les salaires,
  • D’une réduction de 50% les impôts sur le foncier non bâti des agriculteurs,
  • D’un accompagnement des mutations et du développement des nouveaux débouchés.
Emploi et économie

Famille et Société

Famille et société

Famille et Société

La famille est la cellule de base de la société. C’est une institution sociale, un refuge et un lieu d’apprentissage privilégié et de solidarité.

A l’échelle nationale, soutenir les familles implique les mesures suivantes.

PETITE ENFANCE

Notre politique familiale, reconnue mondialement, a souffert des réformes des dernières années. Elle doit être relancée :

  • Rétablir l’universalité des allocations familiales, sans condition de ressources, parce ce qu’il n’est de richesse que d’Hommes,
  • Refuser catégoriquement la gestation pour autrui (GPA) parce que le corps de la femme n’est pas une marchandise et qu’il faut privilégier le droit de l’enfant,
  • Créer des places supplémentaires en crèche et mener une politique valorisante pour les assistantes maternelles,
  • Réévaluer toutes les aides à la garde d’enfant pour créer un système efficace pour la politique familiale.

PROTECTION DE L’ENFANCE

Soutenir les familles, je le vois tous les jours dans ma fonction de vice-présidente du Conseil départemental, c’est aussi protéger.

  • Valoriser et encourager les accueillants familiaux,
  • Former et valoriser les emplois d’éducateurs,
  • Améliorer la prise en charge des signalements.

EDUCATION

Si les familles éduquent, l’école instruit. J’aime l’école de la République et je veux rétablir son rôle d’ascenseur social. Les enfants d’aujourd’hui feront la société de demain.

  • Lutter contre l’illettrisme et les difficultés d’apprentissage en faisant de l’enseignement de l’écriture, de la lecture et des mathématiques une priorité,
  • Valoriser le métier d’enseignant et donner plus d’autonomie au corps enseignant,
  • Restaurer l’autorité à l’école,
  • Ouvrir l’école sur le monde professionnel,
  • Donner un vrai statut aux AESH et le permettre de passer à temps plein.

JEUNESSE

Nos jeunes sont notre richesse. Nous devons les accompagner en cette période incertaine marquée par un fort déclassement, notamment dans les zones rurales.

  • Aider les étudiants en matière de logement et d’emplois, créer une banque nationale de financement des études, créer des bourses,
  • Réformer Parcoursup et l’entrée dans les différentes formations et encourager les formations dans les métiers dits en tension avec un revenu Jeunes Actifs,
  • Favoriser l’obtention du permis de conduire et les mobilités.

RETRAITES

Les retraités méritent la reconnaissance de la société. Nous devons assurer à chacun une vie décente.

  • Relever de 54 % à 75 % les pensions de réversion pour garantir une vie décente aux veuves et veufs sans droit personnel à pension,
  • Relever progressivement l’âge de la retraite et réformer les pensions afin qu’aucune ne soit inférieure à un SMIC net.

DEPENDANCE et HANDICAP

Avec l’allongement de la durée de la vie, la dépendance devient un enjeu de société majeur. J’y travaille chaque jour. Chacun doit trouver sa place et être protégé dans notre société.

  • Mettre en œuvre un véritable statut des aidants familiaux afin de leur permettre de s’occuper sereinement de leurs proches dépendants,
  • Réformer la politique de la dépendance en élaborant un véritable Plan grand âge,
  • La priorité au maintien à domicile de nos aînés, avec 2 500 € supplémentaires de crédit d’impôt pour les services à la personne, le développement de logements adaptés et le renforcement des effectifs des EHPAD et la création d’indicateurs sur la qualité des soins,
  • Déconjugaliser l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).

A l’échelle locale, mon soutien aux familles, de la jeunesse aux anciens, se manifestera par un engagement actif au service d’une école du mérite, de services publics de qualité, notamment dans le domaine médical, et du renforcement du tissu associatif et de la solidarité intergénérationnelle.

Sécurité

La sécurité est un défi de tous les jours et une réalité. Vous le voyez tous les jours, y compris dans nos territoires ruraux, l’insécurité et les incivilités sont en nette hausse, de l’aveu même du ministère de l’Intérieur (+ 12 % de victimes de coups et blessures volontaires, +14 % pour les victimes de violences intrafamiliales…). Cette situation n’est plus tolérable !

Sécurité

Nos concitoyens ont droit à la sécurité et à la tranquillité. Pour rétablir l’ordre, nous proposerons :

  • Des mesures « coup de poing » pour mettre fin à l’impunité des délinquants : retour des peines planchers pour les délinquants multirécidivistes, retenues sur salaires et suppression des allocations pour frapper les délinquants au portefeuille, création d’un cyber-parquet pour combattre la pédophilie ou le harcèlement sur Internet,
  • La construction de 20 000 places de prison supplémentaires pour garantir l’exécution des peines, l’aménagement dans des bâtiments publics désaffectés de centre de détention et le doublement des centres éducatifs fermés pour les mineurs délinquants,
  • Une justice rapide et efficace : hausse de 50 % sur 5 ans des moyens des tribunaux, recrutement de 16 000 juges, procureurs, greffiers et gardiens de prison, des procédures 2 fois moins longues grâce à la numérisation et la simplification, des violences et délits du quotidien jugés en moins de 6 mois et les flagrants délits en comparution immédiate,
  • Une augmentation des effectifs et des moyens pour nos forces de l’ordre,
  • L’expulsion des squatteurs de logements, phénomène trop longtemps impuni, ainsi que l’exclusion du logement social des fauteurs de troubles et des personnes condamnées pour trafic et violence,
  • Une lutte acharnée contre le terrorisme par la mise en œuvre de mesures de sûreté contre les terroristes après leur sortie de prison, des poursuites pénales en cas de consultation de sites terroristes et l’accès des maires au fichier des radicalisés.

Je compte sur vous !

Vous pouvez me faire parvenir votre message de soutien en remplissant le formulaire.

Bénédicte de Choulot, candidate aux Législatives 2022 - 3ème circonscription du Cher

Vous pouvez également participer à ma campagne en adressant votre don par chèque accompagné du formulaire au mandataire financier de la campagne, Olivier Hurabielle, seul habilité à recevoir des dons.

Merci

Seuls les dons émanant de personnes physiques ou de partis politiques, respectant le plafond de dépenses sont autorisés. Les dons donnent droit à des réductions d’impôts. Le montant total des dons d’une personne physique est de 4 600 euros.

Bénédicte de Choulot, candidate aux Législatives 2022 - 3ème circonscription du Cher

Merci

Seuls les dons émanant de personnes physiques ou de partis politiques, respectant le plafond de dépenses sont autorisés. Les dons donnent droit à des réductions d’impôts. Le montant total des dons d’une personne physique est de 4 600 euros.

Permanence Dechoulot2022

Permanence Dechoulot2022 à Saint-Amand-Montrond
logo-de-choulot-or-et-bleu-v3

Elections législatives

Abonnez-vous à la Newsletter

En renseignant ce formulaire, vous consentez à ce nous collections vos données afin de pouvoir répondre à votre message. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

dans-l-action
logo-de-choulot-or-et-bleu-v3

Elections législatives

Message de soutien

En renseignant ce formulaire, vous consentez à ce nous collections vos données afin de pouvoir répondre à votre message. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

dans-l-action